Quand la matière s'exprime

 

Quand le métal devient œuvre d'art

x

Article "Patrice Etoc, le Tim Burton de la ferronnerie" (Excalibur, sept. 2015)

 

coupe-PE
Coupe-papier en damas, de forme orientale (création Patrice Etoc, 2015)

x

Le damas originel est un acier de creuset en provenance d'Inde qui a transité par les routes commerciales de Damas.
Ce coupe-papier a été réalisé avec de l'acier à lime - acheté en Allemagne et qui titre 1,2 à 1,3 % de carbone - et acier de lame de scierie - titre 0,8 % de carbone.

x

Un damas de corroyage

La soudure des plaquettes d'acier a été faite sous atmosphère neutre dans une chemise de fer et un peu de pétrole. Une première soudure de 39 couches alternées des deux aciers, pour une épaisseur de 8 à 9 cm. Puis 4 morceaux de ce barreau, réduit à 1 cm, vont être soudés ensembles et vont être martelés jusqu'à l'épaisseur souhaitée de la lame. Ce qui donne un damas de 156 couches.
La bonne température pour forger commence quand l'acier est jaune clair et s'arrête au rouge cerise. Tous les éléments des deux aciers migrent de l'un à l'autre sauf le Nickel contenu dans l'acier de la lame de scierie qui rend le brillant du damas.
Pour séparer la révélation, Patrice fait fondre de la cire d'abeille dans une boîte de conserve et il trempe la partie qu'il souhaite préserver de l'attaque de l'acide.
Pour la gravure, il dessine avec un stylet le motif directement sur la cire qui entoure le manche ce qui laisse apparaître de l'acier qui sera mordu par l'acide et réalisera la gravure.
Les techniques de cache en cire sont très anciennes et attestées de la gaule antique au moins.

x

Les différentes étapes de fabrication

1- Réaliser le damas ;
2- forger l'objet ;
3- faire un recuit de détente et laisser reposer sous la cendre de la forge ;
4- polissage ;
5- recuit à nouveau ;
6- trempe ;
7- revenu ;
8- polissage ;
9- affutage.

X

 

Patrice Etoc – Artisan Breizh
Le Pomin, 56420 Guéhenno
Tél. : 02 97 42 38 41
06 33 78 89 18
Site internet : http://www.artisanbreizh.fr