La collection, levier(s)

x

x

drapeau France

Le perfect

perfect
perfect (1)
perfect (2)
perfect (3)
perfect (4)
perfect (5)
perfect (6)
L 14cm - H 11,5cm - V 3,7cm - D 9mm - P 149gr
Ce tire-bouchon extensible français marqué "PERFECT breveté SGDG" est constitué d'une double séries de leviers formant des parallélogrammes de tailles différentes. Il a été fabriqué par Ernest Martenet qui le lance en 1928.

haut

drapeau France

Famy ou F. Amy ?

famy
famy (1)
famy (2)
famy (3)
famy (4)
famy (5)
famy (6)
famy (7)
famy (8)
famy (9)
L 2,9cm - H 4,8cm - V 1,7cm - D 3mm - P 11gr
Petit tire-bouchon porte-clef publicitaire pour les "Vins F. AMY", en laiton avec un mini multileviers (accordéon) type "Zig-Zag". Il s'agit d'un tire-bouchon publicitaire soit pour les vins des "Frères Amy" : après le "F", il y a un point et ce "F" pourrait donc signifier "Frères" (ci-contre différents documents témoignant des frères Robert et Gaston Amy, négociants en vins à Saumur, une maison créée en 1886). Soit pour les "Vins Famy" (dernière photo), vendus dans les supérettes Familistère dans les années 1960. Vu la facture de ce porte-clef, la deuxième hypothèse semble la plus probable.

drapeau France

Tirax

tirax
tirax (1)
tirax (2)
tirax (3)
tirax (4)
L 7cm - H 15cm - V 5cm - D 11mm - P 207gr
Tire-bouchon extensible TIRAX produit par les frères Thonon, après la Seconde Guerre mondiale... A noter l'insertion d'un ressort de rappel dans la tête du manche permettant au tire-bouchon de se rétracter automatiquement. Le système de démultiplication est composé de 8 bras. La mèche en queue de cochon comporte 3 spires à pointe non centrée.

haut

drapeau France

Yprim

yprim
yprim (1)
yprim (2)
yprim (3)
yprim (4)
L 8cm - H 16cm fermé - V 5cm - D 9mm - P 202gr
Tire-bouchon extensible français marqué "Yprim" et "CM". Quatre branches "levier" et une cloche pivotante, le tout en acier nickelé. L'étrier prolongeant la mèche vient s'encastrer sur les deux bras inférieurs. La tige de la mèche en queue de cochon est de section rectangulaire et vient se loger dans l'étrier qui, lui, est cylindrique
Les initiales "CM", signifient : Charles Martinaud. En 1921, cet homme ouvre une société de fabrication d'articles de ménage au 32 passage Gambetta, Paris XXe. Charles Martinaud propose une gamme de tire-bouchons qui s'étoffe au début des années 1930' avec des modèles extensibles comme l'Yprim qui va être fabriqué, au cours des années, sous trois aspects différents : avec une poignée droite, en sourcil ou comme sur le modèle ci-contre.

drapeau France

2 Debouch'tout

debouchtout2
debouchtout2 (1)
debouchtout2 (2)
debouchtout2 (3)
debouchtout2 (4)
debouchtout2 (5)
debouchtout2 (6)
1er : L 12,5cm - H 11,5cm - V 4,5cm - D 9mm - P 154gr
2e : L 12,5cm - H 11,5cm - V 4,5cm - D 9mm - P 132gr
Ces deux modèles français ont été fabriqués dans les ateliers Jules BART à Nancy (comme les ZIG ZAG). Ils comportent une double série de leviers formant des parallélogrammes de tailles différentes. Le premier est le plus ancien : il date des années 1930. La poignée est élégante, ergonomique et enserre la première série de leviers. La mèche, pleine à pointe centrée, est rapportée sur la petite tige puis sertie. Le mécanisme dans sa partie basse est équipé d'une cloche pivotante. A noter l'apport d'un décapsuleur sur les deux bras médians.
Le deuxième "Debouchtout" est plus récent. Il doit dater des années 1940-50. Poignée plus simple, fixée entre les deux leviers. La mèche est directement sertie sur la deuxième série de leveirs.
Même marquage sur les deux, sur les deux faces du tire-bouchon : "DEBOUCHTOUT Bte SCDG MARQUE ET MODELE DEPOSE FRANCE ETRANGER".

haut

drapeau France

Type Polichinelle

polichinelle
polichinelle (1)
polichinelle (2)
polichinelle (3)
L 7cm - H 13,5cm - V 4,5cm - D 10mm - P 162gr
Ce modèle de type Zig-Zag date des années 30 ou de la dernière guerre. Les poignées ont été fabriquées dans de la tôle emboutie. La mèche queue de cochon peut se dévisser -et donc se changer- de l'étrier, fixé aux leviers par une vis. Ressemble au modèle "extensible mixte Polichinelle Kisply", présent sur la catalogue de 1946 de la SFAP.

drapeau France

Rapid

rapid
rapid (1)
rapid (2)
rapid (3)
rapid (4)
rapid (5)
L 9cm - H 12,5cm - V 5cm - D 9mm - P 191gr
Tire-bouchon extensible français, marqué RAPID. Il a été fabriqué par les "établissements Boileau & Baradat réunis, fabrique de quincaillerie fine nickelée" dans les années 30. Le système extensible à trois branches est équipé d'une cloche pivotante. Vrille pleine à pointe centrée.

haut

drapeau France

2 Eclair

eclair2
eclair2 (1)
eclair2 (2)
eclair2 (3)
eclair2 (4)
eclair2 (5)
eclair2 (6)
eclair2 (7)
eclair2 (8)
eclair2 (9)
eclair2 (10)
eclair2 (11)
1er : L 8cm - H 15,5cm fermé - V 4,5cm - D 8mm -P 218gr
2e : L 8cm - H 15,5cm fermé - V 4,5cm - D 8mm - P 254gr
Deux générations du tire-bouchon extensible Eclair. Le 1er est le plus ancien. Il diffère du second surtout par la poignée : faite d'un seule pièce pour le plus ancien ; alors que, chez le plus jeune, la barre a été emboîtée. De plus, une plaque de métal a été ajoutée sous le ressort (dans le plus jeune) pour bloquer la poignée dans l'axe du tire-bouchon. Même signature sur les deux : "Eclair" et "AP" dans un ovale marqués sur le leveir supérieur des deux côtés.
Les lettres "AP" indiquent qu'il proviennent, pour le plus ancien, de la Manufacture d'Acier Poli rachetée par Amédée Boileau en 1910 à Adolphe Pecquet. L'Eclair, comme le Rapid, a commencé à être produit en 1930. La société Boileau cesse son activité en 1965. Aujourd'hui, à Cahors, la société L'Idéal continue la fabrication de l'Eclair (origine peut-être du plus jeune).

réf.

drapeau France

Zig-zag 1946 & 1961

zig46
zig46 (1)
zig46 (2)
zig46 (3)
zig61
zig61 (1)
zigzag61 (2)
zigzag61 (3)
zigzag61 (4)
zigzag61 (5)
1er : L 7cm - H 15,5cm - V 4,5cm - D 8mm - P 148gr
2e : L 7cm - H 15,5cm fermé - V 4,5cm - D 10mm - P 226gr
Tire-bouchons accordéons inventés par Marie-Jules-Léon Bart à Saint-Clément (Meurthe-et-Moselle). Le premier brevet date du 29 mars 1920 (N° 503 957). Le 27 août 1928, nouveau brevet pour Marie Bart (établi alors à Nancy depuis le 15 avril 1920) avec deux décapsuleurs ajoutés sur la première série de leviers. Le système de démultiplication est composé de 8 bras. Le sigle ZIG ZAG est marqué des deux côtés sur la poignée. Sur le plat ovale de l'axe est gravé : "Bte S.G.D.G. - Fr.&Et - M. & M. DEP". A partir d'une certaine époque, au revers de cet ovale, est poinçonné un numéro de date de fabrication.
Ici, deux exemplaires. Le premier n’a pas de décapsuleurs. Il est marqué des deux côtés : "46 – BTE SGDE – FR & ET -  M&M DEP". Il a donc été fabriqué en 1946 . Un des derniers Zig-Zag élaboré sous la houlette de Jules Bart : "Avec le retour à la paix, Jean, le fils aîné de Jules Bart, déporté STO, rentre en France. L'entreprise ouvre un bureau commercial à Paris. Les projets reprennent donc. Mais Jules Bart décède à Mortagne sur Sèvre en 1946." (Marc Ouvrad). Le 2e Zig-Zag est plus récent : il est marqué d’un côté : "BTE SGDE – FR & ET -  M&M DEP" ; et de l’autre : "61". Il date donc de 1961 et possède des décapsuleurs sur le haut.
"C'est un tire-bouchon particulièrement bien étudié. Sa poignée ergonomique permet un manipulation aisée. Elle est équipée d'un ressort de rappel reposant sur une clavette qui, par appui sur les premiers bras de levier, en permet le repli." écrivent Jacques Lapierre et Hans J. Türler, à la page 59 de leur livre "Les tire-bouchons extensibles" (2010).
Voir
Marc Ouvrard : "Et si nous évoquions Jules Bart et le Zig-Zag"

haut

drapeau France

Ideal

ideal
ideal (1)
ideal (2)
ideal (3)
ideal (4)
ideal (5)
L 9,5cm - H 13cm - V 4,5cm - D 9mm - P 180gr
Modèle français marqué "IDEAL BREVETE". Fabricant Ernest Martenet, à Pontarlier : après avoir créé le "Perfect", il sort en 1929 le "Ideal-Perfect"" qui devient plus tard "Ideal", fabrication similaire au Perfect mais avec 3 branches.

drapeau France

Le Polichinelle

polichinelle (1)
polichinelle (2)
polichinelle (3)
polichinelle (4)
polichinelle (5)
polichinelle (6)
L 9cm - H 12cm fermé - V 4,5cm - D 9mm - P 140gr
Tire-bouchon extensible en acier à trois branches marqué sur le bras supérieur, recto et verso "LE POLICHINELLE". La poignée est le prolongement du bras supérieur. La vrille à quatre spires rondes est fixée dans un étrier cylindrique en bronze qui, lorsque le tire-bouchon est déplié, se retrouve bloqué dans les encoches des bras inférieurs. Ces bras inférieurs, de chaque côté, se prolongent en décapsuleur. Ce tire-bouchon était fabriqué par la MFAP (présent dans le catalogue 1934). Référence: "Les tire-bouchons extensibles" de Lapierre et Türler, page 122.
Voir
Les TB de Rebel

 

haut