Au détour du chemin

- 5 avril 2010 -

Valezina, une belle histoire

x

The Valezina Story

- November 2015, The Quaterly Worme edited by Canadian Corkscrew Collectors Club -

x

tete
C'est l'histoire de deux amis.
C'est l'histoire de John Bagwell Purefoy, collectionneur de papillons, inventeur d'un tire-bouchon et de Frederick William Frohawk, lepidoptériste anglais de renom. Tous deux sont pris de passion pour une forme rare de papillon : la Valezina. Une passion qui conduit John à donner ce nom à son tire-bouchon. Une passion telle que Frederick William et John choisissent le nom de ce papillon pour le prénom de leur fille. Et que la fille de John a opté pour ce même prénom, le sien, pour sa nièce.
C'est l'histoire de Valezina et celle-ci se passe en Angleterre, au cours du siècle dernier.
 

xhaut

The Valezina Butterfly Corkscrew

valezina-det6x
x
John Bagwell-Purefoy a conçu son Valenzina dans son usine située au 21 rue Little Preston, à Brighton, en Angleterre. En 1943, il reçoit un brevet pour son "Valenzina Butterfly Corkscrew". L'année suivante, l'américain inventeur John Miller le fait breveter aux États-Unis. Le Valezina obtient un English Registered Design le 4 février 1949 : RD n° 857683. Le 12 juin 1950, on lui attribue le Canadian Industrial Design 112-17645 et, le 5 octobre de la même année, l'Allemagne lui décerne le D.G.R.M. n° 1,614,301.

x

x

Suivant les modèles, on trouve, sur la partie métallique qui centre la vrille, à l'intérieur de la cloche, diverses inscriptions :
valezina-det2
x
x

x
PAT. PEND. REG. DESIGN N° 857383
x
MADE IN ENGLAND REG. DESIGN N° 857383
x
CANADIAN R. D. N° 112-17645
x
MADE IN ENGLAND REG. DESIGN N° 857383 PAT. PEND.
 x

x

Pour inventer son Valezina, John Bagwell-Purefoy s'est inspiré d'un tire-bouchon français. Un tire-bouchon à hélice, cloche en bois, très commun et dont beaucoup ont été tournés dans le Jura (par exemple chez Vaillat). Sur le bas de la notice accompagnant son tire-bouchon, on peut lire :
x

notice1

"Le Valezina est une version moderne des vieux tire-bouchons en bois utilisés en France puisque le vin était premier mis en bouteille. Les Maîtres qui l'ont conçu ont trouvé la façon idéale d'extraire un bouchon sans agiter le dépôt."
On peut lire aussi en tête de cette notice :
x

notice

"Valezina est le nom d'une belle variété du papillon anglais - le Silver Washed Fritillary - et ce nom pittoresque a été choisi pour la forme plus colorée et le genre le plus efficace d'un tire-bouchon courant encore fabriqué."
Le Valezina, tout en aluminium, se décline en plusieurs couleurs : or, argent, bleue et rouge.
x

valezit3-don bull

xhaut

Valezina Bagwell Purefoy, confidences
x

valezina_bagwell_purefoyjohn"I have always enjoyed my name and it's history even though I have to constantly repeat my stories."
x
"J'apprécie beaucoup et depuis toujours mon prénom et je ne me fatigue pas de fournir et répéter les explications qui doivent l'accompagner",
x
rapporte Valezina Bagwell Purefoy, la fille de John Bagwell Purefoy, inventeur du tire-bouchon Valezina.
x
John Bagwell Purefoy (né en 1898) et Frederick William Frohawk (né en 1861) se connaissaient, par le biais du grand-père de Valezina, Captain Edward Bagwell-Purefoy (né en 1868) :
"Notre grand-père a aidé Frohawk à la rédaction de deux de ces livres. Ils ont travaillé ensemble sur tous les papillons que l'on trouve dans "Natural History of British butterflies", volume 1 et 2 de Frohawk. Mon père et Frohawk se connaissaient. Je crois que papa et lui correspondaient surtout par courrier. Ils se sont peut être rencontrés... Je n'en suis pas sûre. Papa était le directeur général d'un atelier de construction mécanique et il avait une usine à Brighton : celle où il a fabriqué ses tire-bouchons"
"Notre grand-père a aidé Frohawk à la rédaction de deux de ces livres. Ils ont travaillé ensemble sur tous les papillons que l'on trouve dans "Natural History of British butterflies", volume 1 et 2 de Frohawk. Mon père et Frohawk se connaissaient. Je crois que papa et lui correspondaient surtout par courrier. Ils se sont peut être rencontrés... Je n'en suis pas sûre. Papa était le directeur général d'un atelier de construction mécanique et il avait une usine à Brighton : celle où il a fabriqué ses tire-bouchons"
Une même passion liaient les deux hommes, John et Frederick William: les papillons, et, plus particulièrement, la Valezina. "Mon père avait une impressionnante collection de papillons, qu'il avait lui même attrapés."
F. W. Frohawk est si émerveillé par ce papillon qu'il choisit Valezina comme prénom pour sa fille unique : Valezina Frohawk, devenue -par alliance- la vicomtesse Valezina Bolingbroke."J'ai essayé de rencontrer LA "Valezina" originale mais je n'ai pas pu la trouver et, depuis, je sais qu'elle est décédée."
En 1943, John a déjà trois enfants : Jean, Jill et Colin. Il souhaite vivement avoir un quatrième enfant, en espérant une fille : "Il avait demandé, en amont, à Frohawk si cela ne le dérangeait qu'il donne à sa fille - qu'il espérait- le même prénom que pour sa fille (à Frohawk). Tout comme il l'avait demandé pour son tire-bouchon."
Frederik William donne son accord. Cette enfant va naitre le 20 février 1947 et c'est une fille. John, selon son souhait, la prénomme Valezina. Frederik William Frohawk ne la connaîtra pas : il décède le 10 décembre 1946.
Des années plus tard, le 30 juillet 1984, Jill Matthews, la soeur de Valezina Bagwell Purefoy, donne naissance à une fille. Elle demande à Valezina de choisir le prénom. "Ma nièce porte maintenant le prénom de Valezina, ainsi que, probablement, quelques autres personnes qui ont été séduites par ce prénom."

xhaut

Frederick William Frohawk
x

male-femelle
x
Frederick William Frohawk , lépidoptériste légendaire anglais et peintre animalier, est né à Brisley Hall ( Norfolk , Angleterre) en 1861. Fils de fermier, il se passionne de bonne heure pour la nature et le dessin. Il illustre plus tard, pour le Natural History Museum, plusieurs livres sur les oiseaux. Mais son intérêt premier reste son étude sur les papillons anglais. Pendant plus de 20 ans, il les observe, les décrit, les peint. En 1934, il publie " The Complete Book of British Butterflies" suivi en 1938 par "The Varieties of British Butterflies".
x

frohwack

F. W. Frohawk focalise sur une forme particulière de l'Argynnis paphia (en français Le Tabac d'Espagne ; en anglais le Silver-washed Fritillary) ; la Valesina (en anglais Valezina).

xhaut

Argynnis paphia f. valesina Esper

valezina-esper

Eugenius Johann Christoph Esper est un entomologiste allemand (né en Bavière en 1742) spécialisé dans les papillons. C'est lui qui a découvert en 1800 la forme spectaculaire de l'Argynnis paphia femelle : Valesina à laquelle est donc associé son nom, Esper.
Le vol piquant de grand et gracieux papillon, l'Argynnis paphia, est une des curiosités les plus belles à observer dans les régions boisées au cœur de l'été. Son nom vient des bandes d'argent situées sur le dessous de ces ailes et que l'on peut voir quand il s'arrête pour se gorger du suc des fleurs de ronce et eupatoire chanvrine.
x

34e5e6443e341c71bb0e797f9385d7be

On peut voir ce papillon dans des clairières ensoleillées et en bordure des chemins. Valesina représente dans un petit pourcentage parmi les femelles, et on la trouve principalement dans les plus grandes colonies au sud de l'Angleterre. La coloration de brun orange traditionnelle de l'Argynnis paphia est remplacée par un profond vert-olive. C'est pourquoi, en anglais, «Valezina » a aussi comme le nom "Greenish Silver-washed Fritillary".
John Bagwell Purefoy a rendu un véritable hommage à ce noble papillon. Son tire-bouchon est commercialisé dans une boite sur laquelle est dessiné un papillon sur fond noir avec des bandes argent, comme le dessous des ailes de la Valesina.
"Yes, stripes did represent the stripes of the butterfly", confirme Valezina Bagwell-Purefoy.
x

boitehaut

sources

Merci aux museum d'Histoire Naturelle de La Rochelle et de Lyon