Au détour du chemin

- 30 octobre 2006 -

"Monod" lame & bigoudis, un inventeur

x

x

Lucien

hautx

 

x

Le Yaka
x

 atelier-yaka
x
yaka8
x
yaka7yaka-detLucien Monod habite Oyonnax, une petite ville de l'Ain (France), proche de la Suisse. Une ville connue pour sa "Plastics Vallée", première concentration de plasturgie en Europe, et son musée du peigne. Pendant 40 ans, Lucien a travaillé dans ce domaine, avant de fonder sa société "France Moules Production".
x
Le Yaka est tout simplement étonnant : une poignée ergonomique permet de bien insere la lame entre le goulot et le bouchon ; une fois inséré, tapoter doucement pour faire glisser la lame ; puis on la pivote d'1/4 de tour pour que l'ergot se place sous le bouchon et on tire.
x
Le Yaka est marqué "Made in France, modèle déposé" d'un côté ; et de l'autre côté : "R dans un cercle) - 76.30662 - Patent Pending".
x
yaka-details-1

x
brevetLe brevet
X
yaka3
x
508-1-575x1024Le 4 octobre 1976, Lucien Monod dépose une demande de brevet en France. Description : "Ce tire-bouchon comporte un organe de forme alongée, solidaire d'une poignée, présentant un éléments en faisant saillie latéralement. L'ensemble est engagé entre le bouchon et le goulot de la bouteille, jusqu'à ce que l'élément  4 soit au dessous du bouchon. Lorsqu'une traction est exercée sur l'ustensile, l'élément 4 prend appui sur la face intérieure du bouchon et assure le dégement de celui-ci.
x
yaka-det9Le numéro de demande correspond à ce qui est inscrit sur le manche : FR19760030662. Brevet international accordé sous le n° FR2366214 le 28 avril 1978.
x
Le 14 novembre 1977, il obtient le brevet belge n° 857,096. Le 29 février 1980, brevet suisse n° 615,890. Et le 21 mai 1986, brevet italien n° 1,126,765.
x
En plus des brevets, Lucien Monod fait enregistrer son Yaka en "Modèle déposé" le 9 décembre 1976 (publication en février 1977) et le 27 septembre 1977 (publication le le 28 mars 1978). Lors d'un renouvellement de cet enregistrement le 31 décembre 2005, figurent deux modèles : celui avec une pognée pistolet avec butée à la garde et un autre avec une poignée en forme de grappe de raisin.
x
essais- La poignée raisin - Premières ébauches -
x
A propos du Yaka, Lucien confie : "Je voulais créer un tire-bouchon facile d'utilisation, pour gaucher ou pour droitier". Dans son atelier rue Michelet à Oyonnax, où règne un savant désordre, il va mettre plus d'un an pour amener à terme son projet.
modeles- Yaka se déclinent dans différentes couleurs - Boite présentoir avec 4 Yaka -

xhaut

Autre invention : le Friz-Tous
x

Installé à son compte, Lucien fourmille d'idées. Il créé sous des marques déposées plusieurs objets, à base de plastiques, bien sûr, et dépose deux brevets : un pour le Yaka et un autre pour le "Friz-Tous", des bigoudis révolutionnaires.
x

bigoudis

L'idée du Friz-Tous est venue par hasard : "J'avais enroulé sur les barreaux d'une petite échelle en plastique du chanvre et je l'avais oublié dans un coin. Quelques jours après, je me suis aperçu que le chanvre avait pris une forme ondulée". Du chanvre, il est passé au cheveux ; l'échelle du départ s'articule en module et un clip maintient bien le cheveux en place. "Il suffit, une fois que les cheveux sont mouillés, d'installer l'échelle et puis de les sécher avec un sèche cheveux tout simple", explique Lucien.
Du chanvre, il est passé aux cheveux. L'échelle du départ s'articule en module et un clip maintient bien le cheveu en place. "Il suffit, une fois que les cheveux sont mouillés, d'installer l'échelle et puis de les sécher avec un un tout simple sèche cheveux."
x
x
friztout
x

xhaut